Malte : assassinat d'une blogueuse qui dénonçait la corruption de l'Etat
article

Malte : assassinat d'une blogueuse qui dénonçait la corruption de l'Etat

Panama Papers et attaques personnelles

Réservé à nos abonné.e.s
Un meurtre politique. C'est le terme employé par plusieurs personnalités politiques maltaises après la mort de la blogueuse Daphne Caruana Galizia dans l'explosion de sa voiture, lundi 16 octobre. Figure reconnue de l'île pour avoir dénoncé sans relâche la corruption des politiques maltais, notamment dans le cadre du scandale des Panama Papers, Caruana Galizia était également la cible de multiples plaintes pour diffamation. Retour sur les faits d'armes de celle qui se décrivait comme une "journaliste d'opinion".

Un acte "barbare". C'est ainsi que le premier ministre maltais, Joseph Muscat, a qualifié l'assassinat de la blogueuse Daphne Caruana Galizia ce lundi 16 octobre. Lors d'une conférence de presse, donnée dans la foulée, Muscat a qualifié l'explosion de la voiture de Galizia près de son domicile, dont la nature criminelle fait peu de doute, de "journée noire pour notre démocratie et notre liberté d'expression".

Caruana Galizia

Daphne Caruana Galizia

Libre dans son expression, Galizia, surnommée par Politico "une Wikileaks a elle toute seule", l'était sans aucun doute. La blogueuse maltaise s'était fait une réputation au niveau national en dénonçant avec...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.