Mais non, Syriza ne propose pas la sortie de la Grèce de l'euro
article

Mais non, Syriza ne propose pas la sortie de la Grèce de l'euro

Sauf que...

Réservé à nos abonné.e.s
Cet article a été publié le 30 décembre 2014. Syriza a remporté les élections grecques le 25 janvier.

L’annonce d’élections anticipées en janvier en Grèce et les sondages qui donnent le parti de gauche radicale Syriza en tête affolent Bruxelles (et les politiques français). Mais que propose réellement ce parti anti-austérité ? Et si, dans le discours, le parti ne demande pas de sortie la Grèce de l’euro, qu’en est-il dans les faits ?

Il a manqué douze voix, hier, au candidat de droite à la présidence grecque, Stavros Dimas, qui devait réunir une majorité de trois cinquièmes des députés pour accéder au palais Maximou. Conséquence directe : l’assemblée devait être dissou...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.