Mais non, ce n'est pas une taxe carbone bis !
enquête

Mais non, ce n'est pas une taxe carbone bis !

Confusion médiatique autour de l'annonce d'une "contribution climat énergie"

Réservé à nos abonné.e.s
Voilà une annonce qui fait tousser. Invité à s'exprimer aux journées d'été d'Europe Ecologie jeudi 22 août à Marseille, le ministre de l'écologie, Philippe Martin, a annoncé devant un public conquis la création d'une "contribution climat énergie" aussitôt traduit dans la presse par "taxe carbone". Erreur ! Dès le lendemain, des ministres se sont empressés de rectifier en écartant ce mot tabou. Une bataille sémantique liée au fiasco de la taxe carbone version Sarkozy. Retour sur une annonce visiblement précipitée.



Après le limogeage de Delphine Batho sur fond de baisse du budget du ministère de l'environnement, il fallait donner des gages aux écologistes. Mission accomplie par le successeur de Batho, Philippe Martin. Lors de son intenvention aux journées d'été d'Europe Ecologie, le ministre socialiste a pu faire deux annonces : la hausse du budget de l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) qualifié de "bras armé" de son ministère, et surtout la création d'une "contribution climat énergie", une mesure "plus connue sous le nom de "taxe carbone", précise l'AFP dans sa première dépêche publiée jeudi 22 ao...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.