loi sondages : pas "la priorité du gouvernement"
Brève

loi sondages : pas "la priorité du gouvernement"

La propositon de loi sur la transparence des sondages "n'est pas la priorité du gouvernement", annonce aujourd'hui le président de l'Assemblée nationale Bernard Accoyer à la presse.

Cette réponse est la même que celle qui a été apportée au député PS Jean-Marc Ayrault, qui a soulevé ce sujet au cours de la conférence des présidents, réunion qui regroupe les dirigeants des différents groupes parlementaires afin de fixer le calendrier de l’examen et de la discussion des textes.

Pourtant, le texte proposé par le sénateur UMP Hugues Portelli et le socialiste Jean-Pierre Sueur a été adopté par le Sénat à l’unanimité en février… Il vise à durcir les conditions de publication et de diffusion des sondages politiques.

Mais cette proposition visant à rendre les sondages politiques "plus sincères et plus transparents" n’est pas "prioritaire" pour le gouvernement. Le Président de l’Assemblée indique que, toutefois, les groupes politiques peuvent inscrire d’eux-mêmes des textes à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale lors de séances spécialement réservées à cet effet.

Alors, "que feront les groupes UMP et PS?", interroge Le Monde.fr. "Le groupe UMP, qui a envisagé la question, ne semble pas prévoir pour l'heure de débat en séance, en tout cas pas avant l'automne", indique Le Monde, tandis que "la députée socialiste Delphine Batho, active dans la dénonciation de l'affaire des sondages de l'Elysée, a accusé le gouvernement de «torpiller» cette proposition de loi."

Pourquoi les sénateurs ont-ils voté à l'unanimité cette proposition de loi, auquel le gouvernement s'opposait ? Les deux sénateurs qui ont porté le texte l'expliquaient dans notre dernière Ligne J@une. Et indiquaient déjà que le vote de l’Assemblée nationale n'était pas gagné…

(Par Louise Lairez)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.