Licenciement de Stéphane Guy : Canal+ condamnée pour procédure abusive
article

Licenciement de Stéphane Guy : Canal+ condamnée pour procédure abusive

Réservé à nos abonné.e.s
Le commentateur vedette de Canal+ a gagné son procès aux prud'hommes contre son ancien employeur. Il avait été licencié en décembre 2020 pour avoir exprimé son soutien en direct à l'humoriste Sébastien Thoen, lui aussi mis à la porte quelques jours plus tôt pour avoir parodié l'émission "L'heure des pros", diffusée sur Cnews. Le conseil des prud'hommes a jugé le licenciement de Guy sans cause réelle ni sérieuse, d'après le jugement consulté par "Arrêt sur Images". Stéphane Guy va toutefois faire appel pour demander la nullité du licenciement.

En football, on appellerait ça une remontada. Le 23 décembre 2020, Stéphane Guy, commentateur vedette de Canal+ où il officiait depuis plus de vingt ans, était viré sans ménagement pour "violation de son obligation de loyauté" envers son employeur.  Pour le conseil des prud'hommes, qui a prononcé son jugement le 29 août dernier (et qu'ASI a pu consulter), ce licenciement était sans cause réelle ni sérieuse. Canal+ a été condamnée à verser 260 000 euros d'indemnités à son ancien journaliste, une information de l'Equipe qu'Arrêt sur images peut confirmer. 

Canal+ reprochait ...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.