Libé : un violeur en "une", les critiques pleuvent
article

Libé : un violeur en "une", les critiques pleuvent

Réservé à nos abonné.e.s
Fallait-il publier in extenso et sans analyse le texte du violeur d'Alma, une étudiante de l'institut d'études politiques de Bordeaux dont le témoignage a lancé le mouvement #Sciencesporcs ? Les critiques féministes pleuvent sur les choix éditoriaux de Libération.

Dans un long article publié au soir du 7 mars, la correspondante de Libération à Bordeaux revient sur l'histoire d'Alma, violée en 2019 par son petit ami étudiant dans une autre école, qui, reconnaissant les faits, s'est excusé auprès d'elle, par courrier, en février. Devenue en janvier l'initiatrice, par son témoignage, du mouvement #sciencesporcs ayant touché l'ensemble des instituts d'études politiques en France, Alma s'exprime dans l'article, bien qu'encore soignée pour dépression dans une clinique psychiatrique. L'article, fait rare, cite son violeur alors qu'Alma n'a pas encore porté plainte – elle le fera "quand elle se sentira prête" –,  et dit avoir "espoir que les aveux de Samuel vont en inspirer d’autres" tout en a...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.