Libé : suppressions de postes, et flou sur le paywall
Brève Vidéo

Libé : suppressions de postes, et flou sur le paywall

Quel avenir pour Libération ?

Alors que se tient aujourd'hui, lundi 15 septembre, un comité d'entreprise exceptionnel au sein du quotidien pour la présentation d'un plan devant à la fois privilégier le numérique et réduire le nombre de salariés, le directeur de la publication Laurent Joffrin était invité hier à l'émission "Médias le mag" sur France 5.

Parmi les pistes évoquées pour l'avenir du journal, Joffrin a évoqué un "paywall" pour "sortir progressivement" de la gratuité totale. Problème : déjà aujourd'hui, le site ne repose pas sur un modèle tout gratuit, puisque actuellement certains articles sont destinés aux seuls abonnés. Derrière le mot générique "paywall" qui désigne toutes les méthodes mises en place pour offrir des contenus payants, Joffrin semble en fait vouloir parler d'un "metered paywall" dans lequel les internautes sont obligés de payer au bout d'un certain nombre d'articles consultés, "à la New York Times". "Vous avez droit par exemple à 5 articles gratuits, vous les choisissez, si vous en prenez trop, vous payez" explique ainsi Joffrin.

Contacté par @si, Hufnagel a assuré qu'il s'agit "d'hypothèses de travail", "en phase exploratoire". Selon lui, rien n'est décidé.

Joffrin a précisé également que "la rédaction va être unifiée, on travaillera indistinctement pour le web et pour le papier". A la question : "Quand pensez-vous que Libération cessera d'être en format papier"? il répond : "peut-être jamais". "Ce qui est clair, c'est qu'aujourd'hui, plus de 80% des recettes viennent du journal papier, donc on ne va pas l'arrêter", ajoute-t-il, même si son "numéro 1 bis" Johan Hufnagel estime que "le papier n'est plus la priorité" du journal. Chaque rubrique aura "un site dédié", "animé par le service du journal qui devra faire à la fois le site toute la journée et le journal papier" a-t-il encore précisé.

A propos du plan de suppressions d'emploi , la direction a  annoncé aujourd'hui vouloir procéder à  93 suppressions de postes.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.