Les supporters du PSG, ces autres repoussoirs du gouvernement
enquête

Les supporters du PSG, ces autres repoussoirs du gouvernement

Supporters contre journalistes : @si arbitre le match

Réservé à nos abonné.e.s
Après les Roms, et les "délinquants d'origine étrangère", les supporters de foot sont-ils le troisième repoussoir estival du gouvernement ?

«Exceptionnel», «sans précédent»: la préfecture de police de Paris tient à le souligner: lors du dernier match opposant le PSG à St-Etienne, le 7 août, les forces de police ont procédé à une interpellation massive de supporters. 249 ont été emmenés au poste de police. La plupart ont été relâchés dans la nuit. Ils protestaient contre les nouvelles mesures prises par le PSG pour lutter contre la violence des supporters. Selon la préfecture, ils se sont montrés violents, lors de leur rassemblement, et auraient fait pression sur les autres spectateurs pour qu’ils n’entrent pas dans le st...

Il vous reste 98% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Mediapro, de sauveur à fossoyeur du foot français

Le diffuseur majoritaire du championnat de France refuse de payer ce qu'il doit aux clubs

LOL : enquêtes et contre-enquête sur le cas Doucet

Bavure journalistique ou symbole des dysfonctionnements aux Inrocks ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.