LOL : enquêtes et contre-enquête sur le cas Doucet
article

LOL : enquêtes et contre-enquête sur le cas Doucet

Bavure journalistique ou symbole des dysfonctionnements aux Inrocks ?

Réservé à nos abonné.e.s
L'an dernier, un rédacteur en chef web des Inrocks était longuement évoqué au sein de trois enquêtes sur le magazine, déclenchées suite à la découverte de son appartenance passée au groupe Facebook la Ligue du LOL. Il a ensuite été licencié. Dans une série d’articles publiés le 25 février, le site NextInpact les examine, critiquant "une panique – et un accident – médiatiques". Mediapart et Rue89 y répondent.

Panique médiatique ? Erreur sur la personne ? En février 2019, l’affaire de la Ligue du LOL, (groupe Facebook rassemblant quelques dizaines de journalistes et de professionnels de la communication), dévoilée par Checknews, déclenchait une série d’enquêtes. Certains "loleurs" étaient accusés d’avoir initié, aux alentours de 2010 sur Twitter, des phénomènes de cyberharcèlement. Trois de ces enquêtes journalistiques, respectivement publiées par Mediapart, Rue89 et Le Monde les 18, 19 et 21 février 2019, sont consacrées au fonctionnement managérial problématique des Inrocks, et centrées sur la mise à pied de deux ex-"loleurs" le rédacteur-en-chef web David Doucet, et son adjoint, François-Luc D.

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.