Les médias d'État chinois préfèrent les témoins anonymes et inventés
article

Les médias d'État chinois préfèrent les témoins anonymes et inventés

Réservé à nos abonné.e.s
Le 24 juillet, un "biologiste suisse" affirme sur Facebook que les États-Unis détournent l'enquête de l'OMS sur les origines du Covid-19 dans un but politique. Sauf que "Wilson Edwards" n'avait jusqu'à présent aucune existence numérique, et ne figure pas dans les registres d'état-civil suisse. C'est la deuxième fois en 2021 que les médias d’État chinois sont empêtrés dans des questions d'identité de témoins.

Par Yannick Nadjingar-Ouvaev.

De toutes les nations, qui eut cru que la Suisse s'émouvrait sur Twitter lorsqu'un de ses ressortissants, "Wilson Edwards", serait cité par les médias d'État chinois en tant que témoin dénigrant la position des États-Unis à propos de l'enquête de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) relative aux origines du Sars-Cov2 ? "Si vous existez, nous aimerions vous rencontrer, a en effet déclaré le 10 août 2021 sur Twitter l'ambassade de Suisse en Chine. Mais il est plus probable que ce soit une fausse information, nous demandons donc aux médias chinois et aux internautes de supprimer toute publication en faisant mention." Car "Wilson Edwards", un "biologiste suisse" avançant sur Facebook et sur Twitter que l'enqu...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.