L'embarrassant héritage du talk-show à la Saccomano
article

L'embarrassant héritage du talk-show à la Saccomano

Réservé à nos abonné.e.s
Légendaire journaliste sportif de radio tardivement consacré par la télé, Eugène Saccomano vient de mourir à 83 ans. En lançant « On refait le match » sur RTL et LCI en 2001, il n'avait probablement pas anticipé que ce modèle de talk-show allait faire école bien au-delà du sport.

Lors de mon unique passage à « On refait le match », en avril 2005, j'eus droit, sur un coin de canapé dans les studios de LCI, à une mémorable et chaleureuse séance de média training de la part du maître de cérémonie Eugène Saccomano. « Surtout, tu ne parles pas plus de trente secondes. Après, les gens n'écoutent plus ! » Autre recommandation : « Attends que la caméra soit sur toi pour parler, sinon personne n'entendra ».

Des conseils judicieux, mais pas tout à fait suffisants pour maîtriser l'art de parler fort et de couper la parole requis par cette émission, dont la vocation était en effet de tourner à un chaotique pugilat verbal. On ne se doutait pas, à l'époque, qu'elle ferait à ce point école, bien au-delà du sport.

LA POSTÉRITÉ P...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.