"Leaks" démocrate : pourquoi les medias US accusent des hackers russes
article

"Leaks" démocrate : pourquoi les medias US accusent des hackers russes

Assange : "pas de preuve"

Réservé à nos abonné.e.s
La main de Moscou ? Les documents publiés par Wikileaks sur le parti démocrate américain viennent probablement de hackers travaillant pour le gouvernement russe, assure le site spécialisé dans les questions de défense nationale Defense One (s'appuyant sur des entreprises de cybersécurité). Pour le fondateur de Wikileaks Julian Assange, ces accusations contre Moscou sont une "diversion" de l'équipe de campagne de Clinton.

Que sait-on de l'origine des messages privés échangés par des dirigeants du parti démocrate, révélés par Wikileaks ? Quatre jours après la publication de près de 20 000 e-mails par l'organisation de Julian Assange (et deux jours après la démission de la présidente du parti), la presse américaine continue de s'interroger. La piste russe est privilégiée tant par les médias que par l'équipe de campagne d'Hillary Clinton (victime collatérale de ces révélations, puisque les messages révèlent l'animosité du parti démocrate pour son rival lors des primaires, Bernie Sanders). Parmi ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.