Le président iranien Rohani, virtuose de la tweet-diplomatie
article

Le président iranien Rohani, virtuose de la tweet-diplomatie

Mais twitter reste étroitement contrôlé en Iran

Réservé à nos abonné.e.s
Après la conversation téléphonique hier entre Obama et Rouhani, le nouveau président iranien et son équipe de communication montrent qu'ils maîtrisent parfaitement toutes les finesses de la Tweet-diplomatie, alors que l'équipe Obama fait un service minimum sur Twitter qui est pourtant un outil américain, mais difficille à utiliser par les Iraniens à cause de la censure.

Hassan Rouhani est devenu président le 3 août dernier, mais dès le début on a constaté qu'il communiquait de manière différente de ses prédécesseurs, et cela se confirme, sur son compte Twitter, à l'occasion de la conversation téléphonique qu'il a eue hier soir, à New York, avec Barack Obama, alors qu'il se trouvait sur la route de l'aéroport, pour prendre son vol de retour vers Téhéran.

C'est le compte présidentiel officiel en farsi (moins de 16 000 abonnés), qui annonce la conversation : "Alors que le Président roule entre sa résidence new-yorkaise et l'aéroport, il dit avoir eu une conversation téléphonique avec Barack Obama."

Premier tweet, très positif, sur le compte anglophone (plus de 75 000 abonnés) juste après la conversation : "Au...

Il vous reste 86% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.