Le Pen : les curieux 30% de Libé, et de BFM TV
Brève Vidéo

Le Pen : les curieux 30% de Libé, et de BFM TV

Attention, "sondage exclusif" à la une de Libé : 30% des Français "n'exclueraient pas de voter Le Pen". Au-delà de la faute d'orthographe (connaissez-vous le verbe "excluer" ?), c'est le chiffre qui surprend. D'autant qu'en pages intérieures, le quotidien indique que le potentiel électoral de la candidate est plutôt de 18% (soit le même niveau que dans le dernier sondage du JDD). Comment Libé a-t-il obtenu ces 30% ? En se livrant à une addition contestable. Ce qui n'a pas empêché BFM TV de reprendre ce chiffre, avec en prime, un faux graphique.

Ce lundi 9 janvier, dans Libération, il y avait le gros chiffre et le petit graphique. En Une, on apprend que, selon un sondage ViaVoice, 30% des électeurs n'excluraient pas de voter Le Pen. Mais en page 2, en tout petit, le graphique indique que pour arriver à 30%, Libé a légèrement forcé le trait.

A la question, "Si le premier tour de l'élection présidentielle avait lieu dimanche prochain, pourriez-vous voter pour Marine Le Pen ?", 8% ont répondu "oui certainement", 10% ont répondu "oui, probablement". Parmi les réponses négatives, on en compte 12% qui ont répondu "non, probablement pas" et 68% "non, certainement pas (sans oublier 2% qui ne se prononcent pas).

Mais comme l'ont relevé certains blogueurs, comme Guy Birenbaum ou Bruno Roger-Petit, Libération a réussi le tour de force d'associer les 18% qui ont répondu oui aux 12% qui ont répondu "non, probablement pas". Car pour Libé, tout est dans le "probablement pas", qui n'est pas un non définitif.

Une distortion du sondage qui semble assumée par Libération : "Si le premier tour de l’élection présidentielle avait lieu aujourd’hui, 18% des Français voteraient «certainement» ou «probablement» pour Marine Le Pen. Mais là n’est peut-être pas l’essentiel, car si 12 % supplémentaires répondent qu’ils n’envisagent pas de lui donner leur voix, ils ajoutent que leur décision n’est pas encore absolument arrêtée. Au final, 30% de personnes n’excluent pas de voter pour Marine Le Pen !". Et l'auteur de l'article, Eric Decouty, de citer François Miquet-Marty de ViaVoice : "Actuellement on ne sait absolument pas quel est son plafond." Suspense !

Dans le document ViaVoice mis en ligne par Liberation.fr, on peut noter que le potentiel électoral de Marine Le Pen est bien estimé à 18%. Mais, comme dans Libé, une curieuse accolade raccroche les opposants les plus indécis au camp des électeurs potentiels de Le Pen.

picto Pas facile de faire basculer graphiquement les "non" dans le camp du "oui"

Curieux sondage donc, mais qui ne pose pas de problème à BFM TV. Ce matin sur la chaîne, un bandeau indiquait que "Marine Le Pen gagne du terrain". Et un graphique encore plus malhonnête que la Une de Libération était diffusé : les 12% qui ont répondu "probablement pas" basculent, par la grâce de l'infographie, dans le camp du "oui". Ce faux graphique était encore diffiusé sur BFM TV en début d'après-midi.

Un nouvel épisode de notre série : "Sondages, l'arme fatale".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.