"Le patron, on n'a rien à lui reprocher, il a fait tout ce qu'on lui demandait"
reportage

"Le patron, on n'a rien à lui reprocher, il a fait tout ce qu'on lui demandait"

Rencontre avec les Tilly-Sabco, qui ont défoncé le portail de la sous-préfecture de Morlaix

Réservé à nos abonné.e.s
Des salariés qui applaudissent leur patron devant les caméras, après avoir défoncé le portail d'une sous-préfecture : l'image a frappé. Derrière cette image, se dévoilent les visages de ceux qui luttent pour leur boulot. A Guerlesquin (Finistère), nous avons rencontré les salariés de Tilly-Sabco, victimes de la crise de l'agro-alimentaire.

"Tout se joue vendredi à Bruxelles". Je rencontre Corinne Nicole dans le bar-tabac-presse-bibelots de Guerlesquin (Finistère). Entrent et sortent des salariés de Tilly-Sabco, entreprise de poulets export en difficulté. On embrasse la syndicaliste CGT. Puis immédiatement après, même question : alors Corinne, on en est où ? Toujours la même réponse, prudente, de Corinne Nicole : "tout se joue vendredi midi à Bruxelles". Le patron, Daniel Sauvaget, et le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, y rencontrent le commissaire européen en charge de l’agriculture.

Daniel Sauvaget ? Oui,

ce patron applaudi par ses salariés, dans une mé...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.