Le Franc CFA : escamotage discret d'un symbole colonial
article

Le Franc CFA : escamotage discret d'un symbole colonial

Réservé à nos abonné.e.s
Si la presse quotidienne et hebdomadaire s'est largement fait l'écho de la "fin" annoncée du Franc CFA, l'information a surtout servi de point de bascule pour des médias qui osent désormais qualifier cette monnaie de vestige colonial.

"Historique" vraiment ? Le président français Emmanuel Macron et son homologue ivoirien Alassane Ouattara ont annoncé, samedi 21 décembre, une "réforme historique"  du franc  CFA, Communauté  financière africaine, "perçu comme un vestige de la françafrique". Cette monnaie commune de 14 pays d'Afrique héritée de l'histoire coloniale (et dont on détaillait les enjeux dans cette émission) devrait être remplacée en juillet 2020 par l'Eco, dans huit Etats de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo). 

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

The Economist, in love with Macron depuis 2014

... et soutien indéfectible des riches depuis 1843

Canal+ enterre un reportage sur le président du Togo

"Lâche le trône" : le sujet dont Bolloré ne veut plus entendre parler

TF1

Violences policières : les télés "pillent" les images des indépendants

"On nous taxe de militants, mais pour diffuser sans notre accord, il y a du monde"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.