Le "chronibanquier" de Marianne n'écrira pas sur les films UGC et Europacorp
Brève

Le "chronibanquier" de Marianne n'écrira pas sur les films UGC et Europacorp

Pas facile d'être critique ciné quand on a eu des intérêts dans le cinéma.

Marianne accueille depuis cette semaine Grégoire Chertok comme nouveau chroniqueur ciné. Chertok ? C'est un banquier d'affaires chez Rothschild & Cie (et accessoirement conseiller de Paris LR et témoin de mariage de Jean-François Copé). Joint par @si il y a deux jours, Frédérick Cassegrain, directeur général de Marianne nous a assuré qu'il était "strictement bénévole" et qu'il n'apporterait "pas d’argent au journal". Dont acte.

Sauf qu'on avait oublié une autre dimension du personnage. Chertok a aussi travaillé pour l'industrie du cinéma, à plusieurs reprises. Selon BFM Business, il a notamment conseillé le groupe UGC en 2014 lors d'un rachat de salles. Il a également été administrateur d'EuropaCorp, la société de production de Luc Besson, entre 2009 et 2012. Et la banque Rothschild a aidé l'entreprise de Besson pour son introduction en bourse et le financement de la cité du cinéma. Chertok serait également conseiller auprès de Bouygues (TF1) et NextradioTV (BFM/Rmc).

La chronique de Grégoire Chertok dans l'hebdomadaire Marianne de cette semaine

Autant dire que le nouveau chroniqueur de Marianne pourrait rapidement se retrouver en situation de conflit d'intérêts. Nous avons tenté de joindre Grégoire Chertok. C'est finalement le service de communication de Rothschild qui nous a rappelé, en niant tout conflit d'intérêts. "Il n'est banquier d'affaire ni pour Europacorp, ni pour UGC. Chez UGC, il n'a aucun mandat de conseil mais il est bien administrateur", nous dit-on. S'agissant de Bouygues, Chertok conseille bien Martin Bouygues mais seulement à propos du rapprochement avec Orange. Quant à NextradioTV, la banque Rothschild reconnaît que Chertok a travaillé pour son PDG, Alain Weil, mais "il n'a pas été le banquier conseil dans le dossier de rachat du groupe par Patrick Drahi". Pas de lien avec TF1, un lien lointain avec BFM/RMC ("qui ne produisent pas de film", insiste la banque Rothschild). Et afin d'écarter toute suspicion de conflit d'intérêts, la com' de la banque assure que Chertok-chroniqueur "n'écrira pas sur les films produits par UGC et Europacorp". On lira ses prochaines chroniques avec intérêt.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Coureurs flashés à 30 km/h : trop beau pour être vérifié

Les coups de fil d'ASI ont contraint plusieurs médias à corriger leur article

Question d'enfant à Macron : les médias trompent deux fois

Le président n'a pas répondu sèchement à un élève de CM2, mais il a menti sur l'accueil des Afghans

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.