Le câlin qui fait le tour du monde
Brève

Le câlin qui fait le tour du monde

Cette photo d'un policier étreignant un gamin en pleurs fait actuellement le tour du ouèbe (elle a été partagée des milliers de fois sur Facebook), se retrouve dans maints journaux (sur le site de Time Magazine il y a deux jours, ou encore dans La Tribune de Genève aujourd'hui) :

Photo © Johnny Huu Nguyen


Elle a été prise par le photographe Johnny Huu Nguyen le mardi 25 novembre à Portland (Oregon, USA), lors d'une manifestation organisée après l'annonce du non-lieu en faveur du policier qui a abattu Michael Brown à Ferguson.

« D'après le sergent Barnum, rapporte The Oregonian, cette rencontre a eu lieu au début de la manifestation. Tout le monde était très ému en écoutant les orateurs qui s'adressaient à la foule, et il a remarqué un jeune homme qui avait les larmes aux yeux et qui tenait un panneau "Câlins gratuits".

Le sergent Barnum lui a fait digne de s'approcher, et ils ont commencer à discuter de la manifestation, de l'école, de l'art et de la vie. A la fin de cette conversation, le sergent Barnum a montré le panneau du doigt et a demandé : "Et moi, j'y ai droit ?". L'instant qui a suivi cette question a été saisi par la photo ci-dessus, où l'on voit Devonte [Devonte Hart, douze ans, ndlr] avoir de nouveau les larmes aux yeux en serrant le policier dans ses bras. (…) Après cet échange, Devonte rejoignit sa famille et ses amis qui participaient à la manifestation pendant que le sergent Barnum, qui a vingt-et-un ans d'ancienneté, retournait à ses obligations policières. »

« Ngyuen pense, raconte Time Magazine, que les Américains attendaient un signe de rassemblement après le vitriol et la colère de la semaine dernière. "Les gens avaient profondément besoin d'une lueur d'espoir dans ce flot de pensées négatives", a-t-il dit. "Je suis content d'avoir été là, au bon endroit et au bon moment." »

Une belle photo en effet comme on aimerait en voir plus souvent à Portland (Oregon), charmante localité sachant allier tradition et modernité qui, nichée dans son écrin de verdure, bénéficie probablement d'un micro-climat.

Capture d'écran d'un compte Twitter


Une bien belle photo qui en rappelle d'autres. Celle que Marc Riboud prit devant le Pentagone à Washington DC le 21 octobre 1967, lors d'une manifestation contre la guerre du Vietnam (son histoire est racontée par là) :

Photo © Marc Riboud


Ou cette autre, plus récente, réalisée en 2005 par Diane Grimonet lors de l'évacuation à 7h du matin par les forces de police d'un immeuble situé rue du Maroc à Paris 19e :

Photo © Diane Grimonet


A voir, à lire

Le site du photographe Johnny Huu Nguyen : chambersvisuals.com
Et pour éventuellement en savoir un peu plus sur la vie mouvementée de Devonte Hart, c'est par là.



C'est aussi l'occasion de lire ma chronique intitulée I am a Man, de Memphis à Ferguson.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.