Le Brexit ravive les attaques anti Corbyn dans la presse britannique
article

Le Brexit ravive les attaques anti Corbyn dans la presse britannique

Réservé à nos abonné.e.s
Poussé vers la sortie par les dirigeants et élus de son propre camp, le leader du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn est sous le feu des critiques de la presse, qui redouble de virulence depuis l'annonce du Brexit (lui reprochant la mollesse de son engagement pour le "remain")...Quitte à parfois déformer les faits.

C'était la preuve ultime du "manque de leadership" de Jeremy Corbyn : le départ mercredi 29 juin de Thomas Piketty, conseiller de Corbyn depuis septembre 2015, qui aurait claqué la porte en réaction au Brexit, agacé par la "faiblesse de la campagne" du parti travailliste. Son départ intervient "à la suite de la la démission du conseiller économique David Blanchflower mardi 28 juin" écrit le Guardian.

Première version de l'article publié par le Guardian

Sauf que Piketty a posé sa démission plusieurs semaines avant le référendum, évoquant une "incompatibilité d’emploi du temps" et précisant bien qu’...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.