L'affaire Tapie, "scandale d'Etat" révélé à retardement
article

L'affaire Tapie, "scandale d'Etat" révélé à retardement

Et vive le pont du 14 juillet, qui a permis d'étouffer le pétard !

Réservé à nos abonné.e.s
L'histoire retiendra que c'est un vendredi 11 juillet, en fin d'après-midi, que Bernard Tapie a gagné un long combat de treize ans.

Le tribunal arbitral chargé de solder le litige opposant l'homme d'affaires au "Consortium de réalisation" (CDR, le groupe gérant les dettes du Crédit Lyonnais) a tranché en sa faveur, en condamnant le CDR à lui verser 285 millions d'euros.


Le jour même, tous les médias traitent l'événement... sans étonnement particulier. A l'image des dépêches AFP ou Associated Press parues dans l'après-midi du 11 juillet, toutes les explications ou presque sont calibrées de la même manière, rappelant les faits reprochés par Tapie au CDR et la guerre judiciaire qui s'en est ensuivie.

Mais, un long pont d'été plus tard, ...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.