La trop belle histoire des bus anti-bouchons chinois
article

La trop belle histoire des bus anti-bouchons chinois

Réservé à nos abonné.e.s
Un bus chinois qui survole les embouteillages ? C’est la (trop) belle invention reprise par tous les médias – de l’américain Wired au français Le Monde – et qui s’avère aujourd’hui être une grosse arnaque dénoncée par les mêmes médias qui s’étaient emballés devant ce bus révolutionnaire. Pourtant, dès la première semaine d’août, quelques jours après l’essai grandeur nature du prototype, les médias chinois levaient le lièvre.
Bus anti-bouchons chinois Le Monde
9
9 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

La trop belle histoire des bus anti-bouchons chinois

Un bus chinois qui survole les embouteillages ? C’est la (trop) belle invention reprise par tous les médias – de l’américain Wired au français Le Monde – et qui s’avère aujourd’hui être une grosse arnaque dénoncée par les mêmes médias qui s’étaient emballés devant ce bus révolutionnaire. Pourtant, dès la première semaine d’août, quelques jours après l’essai grandeur nature du prototype, les médias chinois levaient le lièvre.

Derniers commentaires

C'est pas nouveau... des sociétés soi-disantes innovantes et révolutionnaires, qui ne sont que des pompes à frics.
Information diffusée par les médias (qui n'ont pas de vrais journalistes scientifiques), et qui se contentent de relayer le contenu du "plan média" d'une bonne attachée de Presse [et oui le sexisme positif, existe dans cette profession] compétente lors de la présentation du projet.
Train révolutionnaire
Voiture avec consommation quasi-nul
cinquième mode de transport

La liste est longue et ne sera jamais exhaustive...
Une émission sur ce sujet serait instructive et didactique pour le lecteur/auditeur/spectateur lambda et pédagogique pour 99% des journalistes.
Ne nous foutons pas des Chinois.

Dans le genre arnaque, on a bien eu MoiPrésident...
Inefficace, le « bus anti-bouchons » se retrouverait vite bloqué dernière des fourgonnettes et autres grands véhicules.
Cet idée d' Hautobus était pourtant bien séduisante. On pourrait aussi faire circuler des gens sur des rails sous les automobiles. J'ai une idée de nom : Métro. Qui est prêt à investir ?

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.