La semaine où les indignés ont pris le Wall Street Journal
à l'étranger

La semaine où les indignés ont pris le Wall Street Journal

Réservé à nos abonné.e.s
Une démission au gouvernement britannique, la marionnette pauvre de Sesame Street, 58 journalistes turcs emprisonnés, l'interview sans réponses du patron de BNP Paribas, et les indignés de New York qui détournent le Wall Street Journal.

  • LUNDI 10 octobre

Les Indignés new yorkais du mouvementOccupy Wall Streetont une âme de journalistes, et comptent au moins un directeur artistique de talent.LeNew York Times signale qu'ils ont publié quelques éditions d'un détournement duWall Street Journal, renomméOccupied Wall Street Journal.


Le journal des Indignés est un gratuit composé de quatre pages, en couleur, qui présente le mouvement et ses motivations. Pour le publier, un appel à financement avait été lancé fin septembre sur le site Kickstarter. Ses initiateurs, qui sont une douzaine, espéraient rassembler 12 000 dollars, ils ont en fait reçu 76 690, envoyés par pr&...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Les Uber barbares, à la conquête du monde

Victoire à New York, défaite contre les rickshaws indiens : premier volet de notre série sur l'uberisation

Sous-marins : les médias à la remorque de leurs gouvernements

Les médias français crient à la trahison, la presse US se frotte les mains, etc

Le chasseur flingué par son propre lobby

Un journaliste US licencié pour une chronique trop tiède sur le port d'arme

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.