La semaine où la Norvège a découvert l'horreur
à l'étranger

La semaine où la Norvège a découvert l'horreur

Réservé à nos abonné.e.s
Un fanatique tue près de cent personnes en Norvège. Avant d'apprendre qu'il s'agit d'un chrétien extrémiste proche de l'extrême-droite, les principaux médias du monde, par réflexe, avaient attribué l'attentat à la mouvance jihadiste.

  • diMANCHE 17 juillet

Le patron de Scotland Yard, Paul Stephenson, a démissionné dimanche 17 juillet, en raison de ses relations passées avec un ancien dirigeant du groupe Murdoch.

Cette démission intervient au terme d'un week-end où se sont succédé les mauvaises nouvelles pour Rupert Murdoch, et pour ses soutiens passés au sein de la police et du pouvoir britannique. Rebeka Brooks, ex-directrice de News International (la filiale de Murdoch en charge des quotidiens britanniques) qui avait démissionné vendredi, a été arrêtée dimanche midi. Des soupçons de corruption étaient apparus autour du patron de Stephenson, que l'on savait p...

Il vous reste 99% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.