La publication mouvementée d'un livre sur Karachi
article

La publication mouvementée d'un livre sur Karachi

Bonnes feuilles précipitées, procès, sujet tronqué sur TF1, etc...

Réservé à nos abonné.e.s
Nouveau rebondissement dans l'affaire tentaculaire de l'attentat de Karachi et des rétro-commissions supposées. Selon un rapport parlementaire rendu public le mercredi 12 mai, le lien entre l'arrêt du versement des commissions de la France à des intermédiaires pakistanais et l'attentat qui a fait quatorze morts en 2002 "ne peut être écarté". Ce rapport a d'ailleurs donné lieu à une vive controverse entre le président (UMP) et le rapporteur (PS) de la mission. Au passage, le président UMP de la Commission de la Défense de l'Assemblée nationale, Guy Teissier, explique que "les membres de la mission d'information sont confrontés à "l'amnésie" d'anciens ministres qu'ils ont auditionnés". Un mystère de plus dans une affaire complexe.

 

En attendant, la bataille se poursuit sur le terrain judiciaire. L'un des intermédiaires présumés, Ziad Takieddine, demande le report de la publication d'un livre, Le Contrat, qui doit sortir le 19 mai. Les auteurs - deux journalistes de Mediapart Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme - le présentent comme l'un des deux intermédiaires dans les négociations avec le Pakistan. Par un système complexe de rétro-commissions, ils auraient alimenté en argent la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Face à ces accusations, Takieddine a contre-attaqué sur le terrain judiciaire et médiatique. Des plaintes ont été dépo...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.