La presse US horrifiée par les primes des dirigeants d'AIG
à l'étranger

La presse US horrifiée par les primes des dirigeants d'AIG

Réservé à nos abonné.e.s
La presse US est horrifiée par les bonus des dirigeants de l'assureur AIG, et la justice britannique empêche le Guardian de publier des recettes d'évasion fiscale.

Pendant ce temps, le Corriere della sera tente de susciter une polémique sur un dessin de Plantu sur le pape.


  • mardi 17 mars

Le procès de Josef Fritzl qui a séquestré et violé sa fille Elisabeth (42 ans, elle a mis au monde 7 enfants pendant une vingtaine d'années) s'est ouvert en Autriche.

L'affaire a été révélée en détail en avril 2008, mais plus de 300 journalistes autrichiens et étrangers sont sur place. L'homme n'a pas souhaité être photographié, mais il fait quand même la Une dans une vingtaine de pays européens de la Croatie à l'Espagne, en passant par la Pologne ou le Danemark. En France, Le Parisien...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.