La photo du vautour et de l'enfant (El Mundo)
Brève

La photo du vautour et de l'enfant (El Mundo)

En 1993, le photographe sud-africain Kevin Carter photographie un enfant affamé guetté par un vautour au Soudan, image ensuite publiée par le New York Times. Mais le photographe est critiqué, et accusé de ne pas avoir porté assistance à l'enfant (qui serait mort ensuite) au lieu de le photographier. Certains ont dit que c'est à cause de cette image que Carter se suicide en 1994, quelques semaines après qu'il se soit vu décerner un des prix du Pulitzer américain, mais ce n'est pas le cas, et l'enfant, lui a survécu.

Dix-neuf ans après, des journalistes du quotidien espagnol El Mundo sont retournés dans le village soudanais d'Ayod pour savoir ce que l'enfant photographié par Carter (un blanc sud-africain né pendant la période de l'appartheid) le 11 mars 1993, était devenu. Publiée par le New York Times le 26 mars pour illustrer un article sur la situation au Soudan, l'image était devenue un symbole de la famine en Afrique.

Les journalistes racontent que ce n'est pas une petite fille comme le dit la légende, mais un garçon. Et d'autre part, que Carter n'avait rien à faire pour l'aider. L'image a été prise à quelques mètres d'un centre de secours de Médecins du Monde. Le garçon avait déja été pris en charge comme l'indique le petit bracelet blanc d'identification visible sur son poignet droit. L'enfant a survécu, avant de mourir en 2007 à cause d'une fièvre.



11 mars 1993 Soudan, photo Kevin Carter


Carter dit avoir attendu près de 20 minutes que le vautour ouvre les ailes, mais finalement il ne l'a pas fait. Après la prise de vue, Carter l'a chassé.

Le prix a rendu célèbre Carter. Il a été contacté par l'agence de photo française Sygma, qui lui a proposé de diffuser ses images. Concernant son suicide, une amie de Carter explique qu'il était souvent déprimé, toxicomane, miné par les problèmes financiers et la mort récente d'un de ses confrères tué lors de manifestations contre l'appartheid : cette photo n'est pas à l'origine de son suicide le 27 juillet 1994 en Afrique du Sud. L'histoire de Carter avait déja fait l'objet d'un documentaire en 2004 dont l'affiche reprenait la photo. Ce film a été plusieurs fois primé. Le reportage d'EL Mundo apporte quelques précisions supplémentaires sur cette histoire.
picto Le haut de l'affiche du documentaire de 2004, en gris foncé, montre le front et les yeux de Carter

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.