La fin de Canal+, ultime menace de Bolloré
article

La fin de Canal+, ultime menace de Bolloré

Le patron de Vivendi pointe les pertes de la chaîne cryptée.

Réservé à nos abonné.e.s
Après la fin de "l'esprit Canal", la fin de Canal+ tout court ? Ce jeudi, devant les actionnaires de Vivendi réunis en assemblée générale à l'Olympia, Vincent Bolloré a agité la menace de l'arrêt de la chaîne cryptée et de son bouquet. En cause : les pertes du groupe Canal+ qui selon lui pourraient atteindre 400 millions d'euros en 2016. Le matin même, Bolloré avait annoncé la couleur dans une lettre adressé à tous les collaborateurs du groupe, relayée ce matin par OZAP. Le mot d'ordre est le même : priorité aux contenus payants, mise à la diète des chaînes Canal+ et des programmes en clair et fin "des dépenses de fêtes–relations publiques – et chambres avec vue" pour la couverture du festival de Cannes.

Canal+ pourrait-il s'arrêter ? C'est la menace brandie ce jeudi par Vincent Bolloré face aux actionnaires de Vivendi réunis en assemblée générale à l'Olympia. A cette occasion, l'industriel a affirmé ses inquiétudes quant aux résultats des chaînes Canal+ qui selon le groupe pourraient afficher cette année un déficit de 410 millions d'euros si le groupe "ne réagit pas". Il a laissé entendre que si les comptes restaient dans le rouge, il n'était pas inconcevable d'imaginer un groupe Canal+ resserré autour des filiales Canal Overseas, CanalSat, StudioCanal et des chaînes gratuites ("D 17 et D8 sont rentables")... Mais san...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.