Là-bas si j'y suis : vers un "après Mermet", mais lequel ?
suivi

Là-bas si j'y suis : vers un "après Mermet", mais lequel ?

Réservé à nos abonné.e.s
Fin de partie pour Daniel Mermet: l’émission Là-bas si j’y suis n’est pas reconduite à la rentrée. Après vingt-cinq ans d’antenne, des changements d’horaires et une semaine écourtée à quatre jours, l’émission de France Inter passe à la trappe. Définitivement ? Pas forcément selon la direction de la station qui assure à plusieurs medias (off the record) réfléchir à une nouvelle formule avec ou sans Mermet. De l’esbroufe pour ne pas fâcher les auditeurs "modestes et géniaux" et surtout très attachés à leur émission ?

Adieu Daniel Mermet : vendredi, lors de la présentation de sa grille de programme pour la rentrée, la nouvelle directrice de France Inter Laurence Bloch – qui a succédé en mai à Philippe Val – a annoncé la fin de l’émission Là-bas si j’y suis. Si elle salue "le grand professionnel" qu'est Mermet, elle justifie cependant cette suppression par la perte d'audience : selon elle, "l'émission a perdu 100 000 auditeurs en deux ans, donc on va l'arrêter..." Illico, dans une interview donnée au Monde, l'animateur dénonce des raisons fallacieuses : "Laurence Bloch avance que l’audience a régulièrement baissé depuis des...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

"Nuit Debout" : comment est né ce nouveau mouvement citoyen

De "Merci Patron !" à la place de la République (en passant par "Le Cote d'Azur")

"Là bas si j'y suis"... je n'y reste pas ?

Une enquête dénonce les conditions de travail dans l'émission de Daniel Mermet

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.