Beigbeder et France Inter : vire-moi si tu peux !
article

Beigbeder et France Inter : vire-moi si tu peux !

Réservé à nos abonné.e.s
Une chronique en forme de raté légendaire, un départ avec fracas, un livre en guise de règlement de comptes, un retour à la rentrée... entre Frédéric Beigbeder et France Inter, c'est "je t'aime, moi non plus".

On l'avait quitté une première fois dans une matinale de novembre 2018, le 15 très exactement, échoué sur le rivage du petit matin, écrivain venu sans ses mots, à poil, obligé de bricoler un mauvais spectacle d'impro. Il nous quittait brumeux, à peine sorti de soirée, les consonnes de sa "chronique improvisée" rongées par la fatigue, la fête et ses produits dérivés. Le temps d'un aveu en forme de Sainte Trinité -"Freddie n’a rien fait, Freddie s’est couché très tard, Freddie a peu dormi" - , Frédéric Beigbeder quittait sa chronique de France Inter sur trois minutes d'entrechats éthyliques devenus légendaires sur YouTube. Magie du cumul des mandats éditoriaux : à peine balayait-on les morceaux de Freddie le noctambule, éparpillé en live...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.