Koh-Lanta : six nouveaux témoignages accusent la production
enquête

Koh-Lanta : six nouveaux témoignages accusent la production

Comment la mécanique du jeu l'a emporté sur les règles de sécurité élémentaires

Réservé à nos abonné.e.s
Après l'émotion légitime, place à l'enquête. Grâce à six nouveaux témoignages, @si est en mesure de préciser le récit du drame qui s'est noué sur le tournage de l'émission Koh-Lanta, au Cambodge, et a conduit à la mort du candidat Gérald Babin. Au lendemain du suicide du médecin Thierry Costa, la production - après des communiqués lapidaires, un refus de répondre à nos questions et une plainte en diffamation - a livré sur Canal+ un nouveau récit du drame. Un récit à trous, d'un tournage où la mécanique du jeu l'a emporté sur les règles de sécurité élémentaires. Jusqu'au suicide d'un médecin, qui a dû assumer presque seul la prise en charge des candidats choqués, des membres de la production traumatisés, et l'accompagnement d'une famille venue sur les lieux du drame pour tenter de comprendre comment un jeune homme de 25 ans a pu mourir au cours d'un programme de téléréalité.

Il aura fallu attendre le suicide du médecin de Koh-Lanta pour qu'Adventure Line Productions (ALP), fournisse un récit chronologique, avec des horaires, du drame qui a coûté à la vie à Gérald Babin. Ce récit, c'est Franck Firmin-Guion qui l'a fait sur le plateau du grand journal de Canal+ le 2 avril. Une émission produite par KM, une filiale de Zodiak Media Group, laquelle détient également... ALP, le producteur de Koh-Lanta. A entendre Firmin-Guion, ce récit est censé dédouaner la production de toute responsabilité (le médecin, décédé, apparaît d'ailleurs systématiquement en première ligne...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.