Koh-Lanta : nouveaux témoignages, nouveaux détails
suivi

Koh-Lanta : nouveaux témoignages, nouveaux détails

Au lendemain de la mort de Gérald Babin, le staff aurait fait la fête

Réservé à nos abonné.e.s
Attention, prêts ? Partez. Depuis la publication de l'enquête d'@si sur les circonstances mytérieuses de la mort de Gérald Babin sur le tournage de Koh-Lanta, les "témoignages exclusifs" allant dans le sens de notre enquête affluent. Dans cette course, la journée de vendredi a été fructueuse avec, dans l'ordre d'arrivée : RMC le matin, Closer l'après-midi et Voici juste après. Mais si RMC et Closer semblent apporter des éléments nouveaux, Voici se contente de reprendre quasiment in extenso l'article d'@si. De nôtre côté, nous avons interrogé l'avocat, Jerémie Assous. Il nous déclare que la boite de production ALP a "été condamnée plusieurs fois pour non-respect de la législation sociale".

Que s'est-il vraiment passé sur le tournage de Koh-Lanta ? Deux jours après notre article, RMC fait état d'un "second témoignage" qui "accrédite des négligences de la production". D'après le témoin interrogé par la radio, le candidat s'est effondré au cours de la première épreuve : "Le médecin qui suit le jeu sur un écran veut intervenir. Le présentateur, Denis Brogniart, interroge le candidat qui dit avoir des crampes, et selon notre témoin, il ne juge pas une intervention nécessaire, le réalisateur non plus, l'épreuve n'est donc pas interrompue", indique RMC. Le candidat serait resté quelques minu...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

RMC

Bronca : Bourdin pompe Le Parisien (et il n'est pas le seul)

La presse écrite agaçée d'être si peu citée

Bolloré rachète Prisma : tuera-t-il "Capital" ?

Ce que vous ne pourrez peut-être plus lire dans le mensuel économique

Une vraie-fausse interview d’Alice Taglioni en Belgique

Le groupe Sudpresse supprime ses articles après l'appel d'Arrêt sur images

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.