Koh-Lanta : les mystères de l'oreillette
suivi

Koh-Lanta : les mystères de l'oreillette

La police auditionne à tout va

Réservé à nos abonné.e.s
Un mois après la mort de Gérald Babin, décédé au Cambodge d’un accident cardiaque alors qu’il participait au tournage de l’émission Koh-Lanta, les policiers de l’Office central pour la répression des violences faites aux personnes poursuivent leur enquête. Au centre de leur curiosité : le déroulé précis des faits qui ont précédé et accompagné la mort du candidat, ainsi que les échanges d'informations, via l'oreillette, entre l'animateur Denis Brogniart et la régie.



Tous sont désormais rentrés en France. Quelque cent cinquante personnes –candidats, journalistes, opérateurs et preneurs de son, responsables de la production, personnels administratifs et techniciens divers– se trouvaient sur les différentes îles où se déroulaient les épisodes de la 13ème saison de Koh-Lanta. Un bon nombre d’entre eux ont, depuis leur retour, été entendus sur procès-verbal par la police. Ce qui ressort de leurs auditions ne semble pas toujours corroborer les déclarations et confidences lénifiantes faites après la mort de Gérald Babin par des responsables d’ALP, la société qui ...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.