Karachi : la DST doutait de la piste Al-Qaida dès 2006
suivi

Karachi : la DST doutait de la piste Al-Qaida dès 2006

Réservé à nos abonné.e.s
Un peu plus d'eau au moulin des partisans de la thèse d'une affaire d'Etat dans le dossier de l'attentat de Karachi.

Un peu plus d'eau au moulin des partisans de la thèse d'une affaire d'Etat dans le dossier de l'attentat de Karachi. Selon l'AFP, "la Direction de la surveillance du territoire (DST), chargée des investigations françaises sur l'attentat de Karachi en mai 2002, dénonçait depuis plusieurs années les incohérences de l'enquête pakistanaise", qui incriminait une cellule d'al-Qaida dans l'attaque qui a fait quatorze morts, dont onze Français salariés de la DCN, le 8 mai 2002 au Pakistan. Un rapport de la DST du 4 décembre 2006 indiquait que les enquêteurs étaient "circonspects quant aux conclusions de l'enquête présentée par les autorités pakistanaises", notamment sur la nature des explosifs employés.


Voilà qui renforce la thèse soutenue par l...

Il vous reste 85% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Karachi : les sites sont en pointe

Seuls Bakchich et Mediapart semblent s'intéresser à l'affaire

Balladur : les témoignages explosifs dormaient chez TF1 depuis 9 mois

Retour sur le reportage finalement diffusé, et sur plus d'un an de révélations

DST

"Reporters" (Canal+) et l'attentat de Karachi : une série prémonitoire

Les scénaristes : "non, nous ne connaissions pas le dossier"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.