Journalistes embauchés par l’UE, le grand pantouflage
article

Journalistes embauchés par l’UE, le grand pantouflage

Réservé à nos abonné.e.s
Il était chef du service "monde" du "Soir". Jurek Kuczkiewicz vient d’être recruté pour prodiguer des conseils en communication à Charles Michel, ex-premier ministre belge devenu président du Conseil européen. Une pratique qui pose de nombreux problèmes déontologiques. ASI a repéré huit autres transferts de ce type depuis 2014.

C’est le dernier d’une longue série de journalistes recrutés depuis une décennie par l’Union européenne. Chargés de couvrir l'UE pour leurs médias, les voilà qui basculent vers "le côté obscur", disent avec ironie plusieurs ex-confrères. Plusieurs ont parlé à ASI, sous condition d'anonymat. Il y a encore quelques jours, Jurek Kuczkiewicz était le très respecté chef du service "monde" du Soir, et chargé de couvrir les institutions européennes. Désormais, il est "conseiller stratégique de communication" pour le nouveau président du Conseil européen et ancien premier ministre belge, Charles Michel. Lorsque la nouvelle est annoncée le 25 octobre, son confrère Jean Quatremer, correspondant historique de Libération, tombe des nues. "Il ...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.