Johnson veut taper la BBC au portefeuille
article

Johnson veut taper la BBC au portefeuille

Réservé à nos abonné.e.s
Le premier ministre britannique avait déjà indiqué avant l’élection son intention de s’en prendre au service public audiovisuel. Largement réélu, il diffuse, par l’intermédiaire des tabloïds et de leurs éditions dominicales très lues, son souhait de la priver de recettes en abaissant les sanctions prévues pour les contribuables ne payant pas leur redevance.

Entre Boris Johnson et ses bêtes noires de télévision, l’ambiance continue de se dégrader. Pendant la campagne électorale, il a ainsi refusé de débattre sur la chaîne semi-publique Channel 4, puis indiqué vouloir examiner sa conformité avec les obligations de sa licence de diffusion. Mais il a également le groupe audiovisuel public anglais, la BBC, dans son viseur depuis plusieurs mois. Johnson l’avait déjà surnommée "l’entreprise du Brexit-bashing" en juin 2019, furieux que la chaîne refuse de prendre en charge, à partir de 2020, la redevance que le gouvernement payait pour les plus de 75 ans depuis une décision du Labour en 2010.

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.