Jeanne Calment, attrape-audience providentielle de fin d'année
article

Jeanne Calment, attrape-audience providentielle de fin d'année

Réservé à nos abonné.e.s
Jeanne Calment, disparue en 1997 à l'âge respectable de 122 ans, ne serait pas la "doyenne de l'humanité". C'est la théorie avancée début décembre par plusieurs Russes. Une théorie largement reprise en cette fin d'année par les médias français, jusque dans les télés. Les arguments des trois accusateurs laissent pourtant songeur.

C'est peut-être le calme -même relatif- de la fin d'année qui a permis à cette "polémique" de prendre son essor. Trois Russes affirment que la "doyenne de l'humanité" Jeanne Calment, morte en 1997 à l'âge de 122 ans, serait en réalité décédée plus de soixante ans auparavant, en 1934. Sa fille Yvonne Calment aurait alors pris sa place, et serait donc morte à 99 ans.

Si l'information avait déjà commencé à circuler sur les réseaux sociaux, c'est dans les derniers jours de décembre qu'elle a pris de l'ampleur. Au point que le 31 décembre, l'AFP se fend d'une dépêche, reprise sans distance par plusieurs sites dont Le Monde, Le Figaro, Libération ou encore L'Obs. L'affaire s'est aussi taillée une place dans les JT. Elle apparaît dans les titres d'...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.