Jean-Jacques, Anne, Twitter et les consignes sanitaires
article

Jean-Jacques, Anne, Twitter et les consignes sanitaires

Réservé à nos abonné.e.s
Animateur-star de RMC et BFM, Jean-Jacques Bourdin a été verbalisé, dimanche, pour excès de vitesse et non-respect des restrictions de déplacement liées à la crise sanitaire. Il s'est justifié, plutôt mal que bien, alors que son comportement et celui de sa compagne, la journaliste Anne Nivat, avaient déjà été pointés du doigt pendant la période du confinement. Il a répondu à quelques questions d'ASI. Récit.

Il est un peu plus de six heures du matin, ce jeudi 28 mai, sur RMC. "Est-ce qu’il va en parler? rugit dans son micro vintage Jean-Jacques Bourdin, évoquant son interpellation pour excès de vitesse, dimanche 24 mai, à hauteur de Saint-Flour dans le Cantal, révélée par La Montagne. Oui, je vais en parler!" Mais pour ce faire, Bourdin s’appuie sur un échange avec Gilles, un auditeur-camionneur compatissant, qui ronronne : "C’est bon, ça arrive à tout le monde de faire un excès de vitesse…" Et Bourdin enchaîne: "Nan mais je roulais trop vite, j’en suis parfaitement conscient, alors je voudrais quand même préciser, parce qu'il a été dit tout et n’importe quoi sur les réseaux sociaux (…) D’abord, l’autoroute était absolument vide, à l’...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.