Italie / migrants : la presse contre Macron "l'envahisseur"
Brève

Italie / migrants : la presse contre Macron "l'envahisseur"

Irruption de douaniers français dans un local italien pour migrants

Des douaniers français ont fait irruption, vendredi 30 mars dans un local d'accueil pour migrants dans la ville piémontaise de Bardonecchia, à la frontière franco-italienne. Provoquant un début d'incident diplomatique... et les réprimandes de la presse transalpine.

Un "blitz" et des relations sous "haute tension". Ce dimanche 1er avril, la presse italienne est quasi unanime : l'irruption, le 30 mars, de douaniers français dans un local pour migrants à Bardonecchia, dans le Piémont, ne passe pas.  Vendredi soir, en fin de journée, plusieurs agents de la douane français ont en effet débarqué dans une salle de la gare réservée à l'accueil des migrants et gérée par l'ONG Rainbow4Africa, en compagnie d'un homme nigérian. Ce dernier, intercepté dans un TGV en direction de l'Italie (Bardonecchia se trouve à la frontière entre les deux pays), était soupçonné par les policiers d'être un vendeur de drogue, et a été soumis à un test d'urine qui s'est révélé négatif. D'après l'ONG Rainbow4Africa, citée notamment par le site d'information italien Il Post, les agents étaient armés et auraient "intimidé" les volontaires présents.

C'est peu dire que l'affaire se transforme en incident diplomatique : alors que des figures politiques, du parti d'extrême droite nationaliste Lega del Nord au Mouvement 5 Etoiles, condamnent aussitôt les faits, l'ambassadeur français a été convoqué par les autorités samedi 31 mars. Au cœur des tensions : était-il légal pour ces douaniers de soumettre un migrant à un contrôle dans un local d'accueil sur le sol italien ? Oui, pour la France. Mais le parquet de Turin a ouvert une enquête contre X, notamment pour des faits de détournement de pouvoir. 

De son côté, la presse italienne s'indigne. Le "vrai visage" de la France révélé face à l'Italie, "dégradée comme province méridionale de la forteresse assiégée" de l'Europe (La Repubblica, classé centre gauche). Un événement "disgracieux" qui révèle la logique "d'intérêt national" de Macron (Il Corriere della Sera). Une affaire "aux confins de la réalité" (Il Manifesto, classé à gauche). Un Macron jouant "au caïd" (Il Giornale, résolument berlusconien).... L'affaire est à la une de la plupart des quotidiens. Et les mots sont durs dans les éditoriaux, évoquant "l'inhumanité" et "l'arrogance" de la politique migratoire de Macron, pointe Le Courrier international.

De son côté, le quotidien de Bologne Il Resto del Carlino pousse l'indignation et s'en prend à "l'envahisseur", photo d'un Emmanuel Macron hurlant à l'appui. 

Le ministre des comptes publics Gérald Darmanin (ministre de tutelle de la Douane) a fait savoir ce dimanche qu'il se rendrait en Italie pour "s'expliquer". 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.