Impôts : Lagarde rentre à la niche
oups

Impôts : Lagarde rentre à la niche

Sur les 359 exemptions, elle ne s'attaquera qu'à cinq. Enfin, quatre.

Réservé à nos abonné.e.s

Mettre fin aux abus des niches fiscales, et faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat : c'est une des nouvelles obsessions du gouvernement.

Et on allait voir ce qu'on allait voir.

Tout a commencé le 16 avril, à l'Assemblée nationale. Ce jour-là, la députée UMP Chantal Brunel, a eu droit à une standing ovation... de la part de la gauche. Elle avait choisi de questionner le gouvernement sur l'avenir des 359 "niches" fiscales, ces investissements qui permettent aux plus fortunés de payer moins d'impôts (sur les ventes de chevaux de course, ou les bénéfices des trufficulteurs par exemple).

Pouvez-vous nous dire ce que compte faire le gouvernement ?, concluai...

Il vous reste 77% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.