Immigration et économie : les chercheurs prêchent-ils dans le vide ?
article

Immigration et économie : les chercheurs prêchent-ils dans le vide ?

Réservé à nos abonné.e.s
Le discours revient, inusable : les migrants seraient un "fardeau" pour l'économie, entraînant une baisse des salaires et privant les "natifs" de leur emploi. Pourtant, de nombreuses études d'économistes tendent à conclure le contraire. Sans que leur discours ne perce vraiment...

Le migrant, un "fardeau" pour l'économie, tirant les salaires vers le bas, ou volant les emplois et les revenus sociaux des "autochtones" ? L'argument est répandu chez les politiques. À l'approche des élections européennes, il revient encore une fois. Il suffisait d'entendre Marine Le Pen à Fréjus, dimanche 17 septembre, pour son discours de rentrée du Rassemblement National (RN). "Il n'y a plus d'argent pour l'aide au logement des Français, mais il y en a pour l'immigration. Il n'y a plus d'argent pour le pouvoir d'achat des retraités, pour les handicapés, pour les familles, mais il y en a pour l'immigration", clamait-elle, reprenant la vieille antienne de son parti.

La semaine dernière, c'était la France Insoumise (FI) qui s'exprimait sur ...

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.