Hallyday : des journalistes conscients d'en faire beaucoup... trop ?
suivi

Hallyday : des journalistes conscients d'en faire beaucoup... trop ?

"On ne fait que s'auto-alimenter de nos propres non-informations"

Réservé à nos abonné.e.s
"S'il te plaît, rends moi service: lève toi et marche."

"S'il te plaît, rends moi service: lève toi et marche."Cette supplique conclut une longue lettre ouverte adressée par la correspondante de Radio France à Washington, Fabienne Sintes, sur son blog, à Johnny Hallyday. Dans cette adresse, drôle et acérée, Sintes décrit le chemin de croix des journalistes français envoyés à Los Angeles pour couvrir l'hospitalisation du chanteur, contraints à diffuser des témoignages de second ordre, et transformés malgré eux en paparazzi.

Extraits choisis :
"Je passe mes matinées devant un hôpital immense à me geler les pieds. Et mes après midi dans le hall d'arrivée ...

Il vous reste 87% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.