Greenpeace a-t-il tenté de tuer le riz doré ?
enquête

Greenpeace a-t-il tenté de tuer le riz doré ?

107 Nobel accusent l'ONG

Réservé à nos abonné.e.s
Cent-sept prix Nobel accusent Greenpeace d'être responsable d'un possible "crime contre l'humanité" en s'opposant aux essais de riz génétiquement modifié. Mais le profil de l'un des Nobel à l'origine de la campagne contre Greenpeace, employé d'une société qui vend du matériel utilisé dans la recherche sur les OGM, pose problème. Quant au "riz doré"supposé réduire les carences en vitamine A, dont les Nobel prennent la défense, il n'est pas au point, rétorque l'ONG. Le point sur une controverse hautement médiatique.

107 prix Nobel qui attaquent l'une des ONG les plus puissantes au monde pour ses prises de position : l'événement est de taille. La presse internationale s'est en fait l'écho dès le 29 juin :

"107 Prix Nobel signent une lettre attaquant Greenpeace sur les OGM",
article paru sur le site du Washington Post le 30 juin

"Des Prix Nobel pressent Greenpeace d'arrêter de s'opposer aux OGM",
dépêche publiée sur le site de l'agence Reuters le 30 juin

"Crime contre l'humanité"

L'objet de ces gros titres : une lettre, dévoilée lors d'une conférence de presse au Club de la presse de Washington le 30 juin, puis publiée sur le site supportprecisionagriculture.com, u...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.