Gilets jaunes : un jeune journaliste privé de liberté pendant trois jours
article

Gilets jaunes : un jeune journaliste privé de liberté pendant trois jours

Réservé à nos abonné.e.s
Brice Ivanovic, jeune journaliste en alternance, a été arrêté durant l'acte 23 des Gilets jaunes, alors qu'il filmait la manifestation. Après une garde à vue de 48 heures, il a passé 35 heures dans une cellule du tribunal. Il regrette aujourd'hui le faible soutien de la profession.

Le mouvement des Gilets jaunes a vu son lot de journalistes indépendants passer par la case garde à vue à l'issue des manifestations qu'ils couvraient. Pour le seul acte 23 parisien, le 20 avril 2019, les vidéastes Gaspard Glanz et Alexis Kraland ont fini la journée en cellule, respectivement pour 48 et 8 heures. Si le cas Glanz a été assez largement médiatisé, celui de Kraland est passé quasi inaperçu, notamment du fait que France 3, qui avait interrogé le jeune journaliste, n'a pas diffusé l'interview. Mais cette journée du 20 avril a vu un troisième journaliste être privé de liberté pendant plus de temps encore. Brice Ivanovic, journaliste en alternance à l'ESJ Pro (école de journalisme de Lille), a passé en tout 83h en cellule à l'issue...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.