France 3 veut rassurer : "Pas d'importation de porc mexicain"
article

France 3 veut rassurer : "Pas d'importation de porc mexicain"

Mais le virus ne passe pas par la viande !

Réservé à nos abonné.e.s
Informer, sans propager la panique : c'est un subtil équilibre que doivent trouver les journalistes pour traiter la grippe porcine. Problème : des sources divergentes et des approximations risquent d'augmenter la confusion.

Surtout, ne dites pas "porcine". L'organisation mondiale de la santé animale estime qu'il vaut mieux parler de "grippe nord-américaine", puisque le virus n'a pas été isolé sur un animal et se transmet d'homme à homme. Accessoirement, le terme n'aide pas les producteurs de porcs, dont le cours a chuté ces derniers jours.

Mais au vu du nombre d'occurrences du mot "grippe porcine" dans les fils de dépêche, on peut penser que la consigne n'a pas été suivie.

Au grand dam de Didier Delzescaux, directeur de l'Interprofession nationale porcine (Inaporc) interviewé sur Lemonde.fr. "Le fait de mentionner le mot "porcine" jette un trouble auprès des consommateurs...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.