44
Commentaires

France 3 veut rassurer : "Pas d'importation de porc mexicain"

Informer, sans propager la panique : c'est un subtil équilibre que doivent trouver les journalistes pour traiter la grippe porcine. Problème : des sources divergentes et des approximations risquent d'augmenter la confusion.

Derniers commentaires

Le gigantesque "bateau" serait-il (déjà...) sur le point de battre en retraite :
http://tf1.lci.fr/infos/sciences/sante/0,,4401177,00-un-virus-moins-agressif-que-prevu-.html

On vit vraiment une époque formidable, non?
l'action roche augmente il me semble http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=2aRO
ai voulu commander des masques : rupture !!
En attendant, en passant devant une pharmacie de ma petite ville, un feuillet annonçait:
"rupture de tamiflu/FFP2 "

Je suis bien navrée qu'on n'entende pas assez parler des élevages en batterie et des expérimentations diverses.
Navrée aussi que le Palu soit si peu affolant pour lémédia.
Le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes en Afrique et entre 1 et 3 millions de personnes par an, selon les estimations de l'OMS. Deux milliards d'individus, soit 40% de la population mondiale, sont exposés et on estime à 500 millions le nombre de cas cliniques survenant chaque année. institut Pasteur Mars 2008
No comment...
Et aucune voix de s'élever contre l'élevage industriel monstrueux, qui en plus de produire plus de gaz à effet de serre que tous les transports dans le monde (rapport de la FAO), d'être un désastre écologique majeur, un vecteur de maladies nouvelles, torture puis massacre des milliards d'animaux par an dans l'indifférence générale.
Un peu comme malheureusement prévu, le niveau 5 Pandémique a été décidé, par l'OMS!
Premier décès confirmé par le CDC aux USA, un enfant de 23 mois au Texas.!
"Dans une émission consacrée à ce phénomène, le chroniqueur avait expliqué comment la profusion de détails sur un phénomène potentiel permettait de se le représenter, et, par conséquent, de le croire plus probable." Phrase à ne surtout pas appliquer au 11/09!!
"Mais le virus ne passe pas par la viande !"
"Pourtant, on nous l'a dit et redit : il n'y a aucun risque à manger de la viande de porc, puisque le virus se transmet par voie respiratoire"


Peut-on manger de la viande de porc et des produits dérivés du porc en toute sécurité?

Oui. Il n’a pas été démontré que la grippe porcine puisse être transmissible à l’homme par l’ingestion de viande de porc ou d’autres produits dérivés du porc correctement manipulés et préparés. Le virus grippal porcin est tué par des températures de cuisson de 160°F/70°C, ce qui correspond aux instructions généralement données pour la préparation du porc et d’autres viandes.


Je préfère la réponse de l'OMS. Ce serait bien pour un site d'informations, d'informer réellement. Une phrase comme celle du titre, "le virus ne passe pas par la viande" n'a aucun sens!!
Vous dites:
"Informer, sans propager la panique"...
En fait, dans cette affaire, j'ai bien le sentiment que rien n'est fait pour informer, et tout pour semer la panique...
Non, "j'ai faux, la?"...
Vu lundi soir à la télé (France 2 ou 3, me souviens plus) un reportage montrant Bachelot qui nous assurait qu'on avait 30 millions de masques à notre disposition, en cas d'épidémie, soit proportionnellement beaucoup plus que les Amerloques. Gros plan, pour illustrer, d'un entrepôt contenant quantité de caisses de masques.
Entendu le lendemain sur Inter un toubib qui nous expliquait qu'on ne savait pas, pour le moment, QUEL TYPE DE MASQUE était efficace pour lutter contre le machin qui vient du Mexique et qui fout la trouille à tout le monde.
On se fout de la gueule de qui, là ? Y-a pas un journaliste qu'est capable de vérifier si les masques à la Bachelot c'est les bons. Est-ce que la télé propagande nous aurait bourré le mou en servant la soupe à la pharmacienne sans rien vérifier ?
Dans le cochon, tout est bon... sauf le poumon (le "mou") que l'on avait
coutume de réserver aux chats.
Je pose la question (on nous cache tout) la récente mutation du virus lui
permet-il de se transmettre de chat à chat ? Tout comme l'encéphalopathie
spongiforme féline, transmise par les croquettes, ou... la grippe aviaire que
nos matous bien français chopent en bouffant les piafs sans papier, que ce
porc de Besson se garde bien d'inquiéter.
Nous vivons, décidément, dans un monde dangereux !
Au temps du SIDA on était plus tranquille, tout de même... Enfin, avant
l'arrivée de Benoït XVI !
Merci de nous rappeler l'émission de la 5 et l'heuristique d'accessibilité, c'est bien utile en ce moment (tout le temps) le plaisir de revoir Sébastien qui nous manque, la perplexitude de Cymès et .......... Majaaaaaaaaaaa !!
Moi je connais le coupable de la grippe porcine .
C'est Al Qaida et Ben laden qui ont contamminer nos gentils cochons
nous les misérables croisés pro-sioniste !!!!!!
Ca ne vous rapelle rien la désinformation , 1986 Tchernobyl (pas de nuage
radoactif en France) ?
Alors si j'ai bien compris , Daniel on peux manger du cochon mais pas
mexicain !! Fini les Fajitas el les Tacos aux cochon du Sud Texas !!!!
Et le chili con Carne on peux ???? Daniel rassurez moi de grâce !!!!!
Sommes nous condamnez à errer dans l'ignorance grâce à nos
journalistes véreux j'ai nommé dans le désordre le tandem Pujadas-Pernault
les Dupont et Dupond du pétainisme nouveau , madame Borloo euh pardon ma
langue a fouché je veux dire miss Shöenberg , PPDA (Plus Petit Dénominateur
Anarchiste) et la cohorte des Pretty Boys et Pretty Girls (qui travaille tout comme
les castors sans leurs mains mais avec leurs ratiches!!) ??????
Ah la grippe aviaire en France. Alors que même une catastrophe sanitaire se déroulait à La Réunion, la Métropole choppait la chaire de poule à chaque volatile trouvé mort dans un champs. Quel mauvais goût. N'aurait-il pas pu aller crever ailleurs ?
Vivre une crise sanitaire quand tout le reste du pays sombre dans l'hystérie la plus totale sur l'éventualité d'un début de commencement d'une épidémie à probabilité incertaine ... Il y avait vraiment de quoi se flinguer.
Le chickungunya aussi, on ne voulait compter que les cas sérologiquement avérés au début. Ca permet de sous-estimer le nombre de personnes touchées et d'en ignorer les morts. Ben oui pas sûr que ce soit le chick le responsable. Quand la courbe de mortalité a montré une jolie augmentation inhabituelle, il a bien fallu admettre, que l'impact était non nul.
Là, apparement on n'a pas attendu une dizaine de mois pour prendre les choses au sérieux, l'alerte a été donnée rapidement.
Je suis juste étonnée de la quantité de morts Mexicains par rapport à la soignabilité apparente du truc. Les gens des autres pays, on leur donne un traitement et hop guéri. Est-ce à dire qu'au Mexique les gens meurent faute de moyen, de politique sanitaire ? Qui sont les morts du Mexique ?
Pourquoi on meurt là-bas et pas ailleurs ?
Vous croyez qu'on aurait la chance d'avoir le début du commencement d'une réponse à ces question dans un JT ? Vous n'y pensez pas.
Trop occupé à inciter les gens à ne pas aller au Mexique. Trop occupé à assuré qu'ici on est en sécurité. Pensez donc, on a un stock de tamiflu, des masques, et tous ceux qui sont suspects sont choppés à l'aéroport et isolés. Je vais bien, tout va bien. Nous on sait gérer une crise sanitaire. Mais oui. On vous a vu à l'oeuvre ici. Comme en Métropole à l'été 2003.
Et puis gérer une crise sanitaire quand on est si occupé à jeter le monde médical dans la rue, à créer des lois qui fâchent pour donner plus de pouvoir à tous les petits Sarko en herbe de France, vraiment, ce ne serait pas de chance.
Qu'H1N1 pense un peu à la pauvre Roselyne Bachelot. Un peu d'humanité. Pas plusieurs calamités à la fois.
Eh oui, en revanche c'est bien le "modèle" de l'agriculture productiviste qui semble une fois de plus en cause - cette fois dans sa variante "on fait ce qu'on veut dans les pays du Sud pour nourrir ceux du Nord"

Extrait d'un reportage du Monde :
CHAROGNES DE PORC À L'AIR LIBRE
M. Cordova a confirmé lundi qu'un garçon de 4 ans avait bien été infecté, au mois de mars, par le H1N1 dans la communauté villageoise de La Gloria, à Perote, une vallée située non loin de la capitale de Veracruz et dominée par l'entreprise Granjas Carroll, qui y élève chaque année 950 000 pourceaux. Il s'agit d'une filiale (à capitaux américains et mexicains) de Smithfield Foods, le plus gros producteur mondial de porc, sanctionné jadis aux Etats-Unis pour pollution de l'environnement.

Selon le site d'information américain Grist et le correspondant régional du quotidien La Jornada, les trois mille habitants de La Gloria, qui n'ont d'autre source d'emploi que les porcheries, se sont plaints tout le mois de mars d'une épidémie galopante de pneumonie et autres maladies infectieuses, attribuées aux millions de mouches que nourrissent les charognes de porc pourrissant à l'air libre. Sans que les autorités de Veracruz s'en émeuvent. Plusieurs protestataires sont en revanche inculpés.

Et si on agissait sur le plan politique ? meeting demain avec José Bové
http://www.europeecologie.fr/contenu/le-9-3-refait-le-monde
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.