France 3 annonce ses questions avant d'interviewer un élu RN
article

France 3 annonce ses questions avant d'interviewer un élu RN

Puis retire les plus favorables en catastrophe

Réservé à nos abonné.e.s
Comment le service communication de France 3 Centre-Val de Loire a-t-il pu annoncer, plusieurs jours avant une émission, les questions précises qui devaient être posées à l'élu régional RN invité sur le plateau ? Histoire d'un raté qui témoigne de la rupture entre les ambitions locales de France Télévisions et la réalité des moyens des rédactions, selon plusieurs journalistes de l'antenne régionale.

Une fois de plus, l'antenne régionale Centre-Val de Loire de France 3 a eu les honneurs du Canard enchaîné. Piquant comme à son habitude, le 20 octobre, l'hebdomadaire s'étonne ainsi que la chaîne "déroule le tapis rouge aux lepénistes". Car la chaîne a diffusé un communiqué de presse "où sont dévoilées à l'avance les questions féroces qui seront posées à l'élu, autour des sujets de prédilection du parti", poursuit le Canard avant d'en citer deux. "Nous demanderons à Aleksandar Nikolic sa position sur l'accueil des Afghans en Centre-Val de Loire" ; et "Le CSA (sic, ajoute le Canard, car la question concerne l'institut de sondage, pas le Conseil supérieur de l'audiovisuel, ndlr) vient de dévoiler un sondage qui montre que neuf Français ...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Pegasus : trois journalistes espionnés par le Maroc témoignent

Rosa Moussaoui (L'Humanité), Lénaïg Bredoux (Mediapart) et Ignacio Cembrero (Orient XXI) racontent

Un maire condamné tente de corrompre "Paris-Normandie"

Le journal ne cède pas, l'élu découvre l'effet Streisand

CDD de France TV : quand la précarité nuit au journalisme

"Dans certains services, la moitié de la production journalistique est faite par des précaires"

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.