Fourest/Corbyn : une réponse (encore) un peu rapide ?
suivi

Fourest/Corbyn : une réponse (encore) un peu rapide ?

Réservé à nos abonné.e.s
Corbyn et Fourest, acte 2, scène 1. Suite à notre article sur les nombreux raccourcis et approximations de Caroline Fourest sur le travailliste anglais Jeremy Corbyn, la journaliste a publié un "droit de réponse" sur son blog. Sans doute parce que dès le lendemain, Le Monde confirmait la version d'@si, estimant que "sans doute emportée par sa volonté de démontrer et de susciter l’indignation", Fourest ne semblait "pas avoir vérifié toutes ses informations, ne cite pas ses sources, et projette ses propres hantises sur la réalité britannique". "Est-il permis d’avoir vu juste sur Jeremy Corbyn ?" s’interrogeait-elle hier, ajoutant un soupçon d'éléments nouveaux et pas mal de confusion.

Dans sa  réponse à notre article et à celui du Monde, Caroline Fourest fait d'abord mine de confirmer un des points les plus problématiques de sa démonstration : le fait que, selon elle, Corbyn aurait "ses bureaux" dans la mosquée "radicale" de Finsbury. Mais, sur son blog cette fois, elle fait surtout un pas en arrière. Il n’est ainsi plus question que Corbyn ait "ses bureaux dans la mosquée", comme elle l’indiquait sur France Culture. Désormais, Fourest estime que Jeremy Corbyn "possède des bureaux, une permanence électorale, à la Mosquée". Comme le précisait déjà @si, il est abusif de dire qu’il poss&egra...

Il vous reste 88% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.