Ferry se défend partout, mais ne sait pas où il travaille
enquête

Ferry se défend partout, mais ne sait pas où il travaille

Origine exacte du C.A.S., salaire, décharges, nominations... Le point sur les embrouillaminis du philosophe

Réservé à nos abonné.e.s
La riposte médiatique n'a pas tardé à s'organiser. Mis en cause mercredi 8 juin par Le Canard Enchaîné parce qu'il touche un salaire de l'université Paris VII sans assurer aucun cours, Luc Ferry s'est multiplié dans la presse et à la radio (depuis un certain Grand Journal, il semble éviter la télé) pour défendre son honneur. En déployant, il faut le souligner, une étonnante maladresse dans sa communication. Ferry cumule-t-il deux salaires ? Combien gagne-t-il ? Est-il privilégié ? Autant de points sur lesquels l'intellectuel n'est pas des plus clairs. A commencer par une question extrêmement complexe : quel est exactement l'organisme qu'il dirige ?

RMC et AFP dès jeudi, lendemain de l'article du Canard Enchaîné, puis Europe 1 samedi, Le Parisien, RTL et France Info dimanche, France Inter lundi… Luc Ferry n'a pas chômé depuis la fin semaine dernière pour s'expliquer, défendre la charge de travail "extrêmement lourde" qui est la sienne, et "qui justifie parfaitement" son absence de l'université, puisqu'il est "détaché de service public"et "déchargé de service comme des milliers d'enseignants". Bref, il était sur tous les fronts pour balayer la "tornade diffamatoire", les "conneries" et les accusations si "absurdes" qu'il deviendrait "honteux"et "scandaleux" de les relayer.

Ferry se défend - Le Parisien - 12/06/11

Malheureus...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

"Là bas si j'y suis"... je n'y reste pas ?

Une enquête dénonce les conditions de travail dans l'émission de Daniel Mermet

"Yes, la meuf est dead" : la conseillère com' de l'Elysée critiquée

Juste indignation ou racisme ? Débat dans la presse après le SMS de Sibeth NDiaye

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.