Fatima E, le club de boxe et le fiché S
article

Fatima E, le club de boxe et le fiché S

Réponse à "F de souche"

Réservé à nos abonné.e.s
Le procès en islamisme se poursuit à l'égard de la jeune mère voilée interpellée par un élu RN dans l'enceinte du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Après notre article répondant aux arguments de Gilles-William Goldnadel, le média d'extrême droite "F de souche" accuse ASI d'avoir fait l'impasse sur l'appartenance d'un cadre du club de boxe du fils de Fatima E. à une organisation anti-islamophobie, la CRI. Il est aussi question d'un fiché S. Nous avons enquêté.

Islamiste, Fatima E., la jeune femme prise à partie par le conseiller régional Julien Odoul pour avoir porté un voile (de manière parfaitement légale) dans l'enceinte du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté ? Jeudi 31 octobre, Arrêt sur images revenait sur les accusations portées par l'avocat Gilles-William Goldnadel sur CNews. L'un des éléments permettant au chroniqueur d'affirmer que la mère accompagnatrice "milite dans des organisations radicales", était, confiait-il à ASI, une photo de membres du club de boxe de son fils, le Royal Team, posant aux côtés de drapeaux palestiniens. Cette photo avait été accolée par le site d'extrême droite Fdesouche au message de soutien du club à Fatima, pour faire croire que les boxeurs ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.