Fatigue informationnelle des journalistes : "C'est nul, ce qu'on fait"
enquête

Fatigue informationnelle des journalistes : "C'est nul, ce qu'on fait"

Réservé à nos abonné.e.s
Perpétuel, médiocre, anxiogène, le flux de la machine médiatique ronge aussi les journalistes. Une quinzaine d’entre elles et eux ont décrit à "Arrêt sur images" leur lassitude vis-à-vis de l’info. Un rejet qui soulève, en creux, un enjeu démocratique : comment espérer reconquérir les citoyen·nes avec une production que plus personne ne supporte ?

Anne* travaille pour une chaîne d'information en continu. Pourtant, quand elle est à la maison, elle ne les regarde jamais. "C'est comme ceux qui font des burgers toute la journée, le soir, ils n'ont pas envie d'en manger." Au bout de douze ans dans ce qu'elle appelle "la lessiveuse", Anne ressent une profonde fatigue psychique. "On fait monter des polémiques, on ne creuse rien, on passe chaque jour d'une info à l'autre… En sortant de ça, le cerveau est essoré. Résultat, je sature, j'ai des petits trous de mémoire." Après des mois à écouter chaque nuit des dizaines de sujets sur le Covid, "des proches de gens qui sont morts, le gouvernement qui change de consigne tous les deux mois, les médecins qui disent tout et son contraire…", Céli...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Crise à l'EDJ de Nice : "Nice-Matin" fait l'autruche

Des formateurs à l'école de journalisme de Nice soupçonnés de "comportements inappropriés"

"Madmoizelle", de média pop féministe à "vitrine pour contenus"

"Madmoizelle" met son site en pause : un symbole de l’échec de la presse féministe en ligne ?

Voir aussi

Ne pas manquer

DÉCOUVRIR NOS FORMULES D'ABONNEMENT SANS ENGAGEMENT

(Conditions générales d'utilisation et de vente)
Pourquoi s'abonner ?
  • Accès illimité à tous nos articles, chroniques et émissions
  • Téléchargement des émissions en MP3 ou MP4
  • Partage d'un contenu à ses proches gratuitement chaque semaine
  • Vote pour choisir les contenus en accès gratuit chaque jeudi
  • Sans engagement
Devenir
Asinaute

5 € / mois
ou 50 € / an

Je m'abonne
Asinaute
Généreux

10 € / mois
ou 100 € / an

Je m'abonne
Asinaute
en galère

2 € / mois
ou 22 € / an

Je m'abonne
Abonnement
« cadeau »


50 € / an

J'offre ASI

Professionnels et collectivités, retrouvez vos offres dédiées ici

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.